[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]

Pire que PETA : les féministes

On a trouvé pire que PETA – que j’ai en horreur – plus coincé du cul, plus premier degré, encore plus mal baisé que ces mongoliens qui trouve leur salut dans la protection des phoques : les féministes.

La dernière campagne de PETA « began vegan » (qui vise donc à convertir les gens au végétarisme) défend le fait que la viande nuisant aux performances sexuelles, les hommes qui deviennent vegan deviennent en bonus des bêtes de sexe. Le pitch est plutôt naze, très PETA, très démago, complètement objectif…

Sauf que le résultat est beaucoup plus drôle qu’on ne pouvait l’imaginer. PETA invente le syndrome BWVAKTBOOM pour Boyfriend Went Vegan and Knocked The BOttOm out of Me, autrement dit Mon mec est devenu vegetarien et depuis, je prends vraiment très cher.

Ça m’arrache doucement la gueule de l’admettre, mais je trouve cette pub très drôle, très ironique, absurde comme il faut… PETA s’est un peu décoincé le cul et semble admettre avec cette campagne que leur message est humoristique avant d’être sérieux. Dans le clip tout le monde est ridicule, la jeune femme avec ses poireaux dans les bras et ses coquards sur la gueule, mais aussi son petit ami fluet au regard fuyant…

Cette pub a mis très en colère les féministes.

À ce niveau c’est de l’extrémisme, tout simplement. Il s’agit de s’énerver contre spot qui est drôle et ironique. Si même pour rire on a plus le droit de montrer une femme avec un oeil au beurre noir, c’est qu’on est définitivement englués dans les limbes du premier degré.

L’attitude de ces femmes soulève donc pour moi définitivement la question du droit de vote que nous leur avons – nous les hommes – accordé, je pense, avec un peu trop de légèreté. Ce n’est bien sûr que mon avis, mais n’est-il pas un peu risqué de donner autant de pouvoir à cette fange de la population sujet, notamment à l’hystérie ?

Quelques années ont suffi pour que les femmes s’organisent en mouvement extrémiste braillard et arrogant (non, mais voyez le regard de cette du milieu sur la photo quoi !) préférant se hurler des slogans redondants plutôt que de se mettre du noir sur les yeux.

Via http://ag-feministe.tk

Ça commence comme ça et ça se termine avec des avions dans des tours… Hey ouais.

Nos pères riaient bien entre eux, pendant que les femmes lavaient le linge et s’occupaient des enfants… et on ne venait pas les faire chier parce que leurs blagues n’étaient pas politiquement correctes. Les femmes n’ont aucun humour, la preuve, Desproges, Coluche et Dieudonné sont des hommes, alors que Anne Roumanoff et Nadine Morano sont des femmes.

Donc pour moi, les féministes nous envoient un message très clair en s’attaquant à CET EXCELLENT SPOT : « Renvoyez-nous à la cuisine ».

Okay.


Posté le par Guillaume Natas dans Aisance en Médisance 40 Commentaires
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]